Chapitre 3 : Nicole jouit d’être une travestie sodomisée.

Le chapitre précédent est ici.

Empalée sur ce beau black, elle ne bouge pas. Elle prend le temps pour se faire à ce membre en elle, sans pouvoir réprimer une petite grimace de douleur ainsi que des gémissements. Gémissements qui étaient indécis entre douleur et plaisir.

Après ce temps d’arrêt, elle remonta doucement, petit à petit avant de redescendre et entame ainsi la partie. Face à son mâle, les mains sur son torse, elle accélère la cadence et ne ressent maintenant que du plaisir de ce bâton de chair chaud qui coulisse en elle. Se remémorant les film x vus, elle varie les mouvements, de haut en bas, rotations, d’avant en arrière, sans jamais se décrocher de l’attribut de son homme du jour, elle mène la danse. Elle se laisse aller à au plaisir profitant de son corps de sissy et des sensations d’être une travestie sodomisée..

Se voulant bonne fille, elle se lève et vient se mettre à quatre pattes au-dessus de lui et prend sa queue en bouche pour refroidir un peu sa rondelle trop chaude. La taille du membre et son manque d’expérience dans ce domaine fait qu’elle ne prend que la moitié en bouche, mais fait au mieux pour faire du bien à cet homme. Jouant avec sa langue tout le long de cette bite, elle attrape les boules et les masses avant de les lécher aussi. Oui, Nicole ferme les yeux et se délecte de cette queue qu’elle compte satisfaire. Elle lèche, elle suce, elle joue de sa bouche et sa langue pour faire du bien à son mec.

Son anus refroidit, elle se met, genoux et épaules sur le sol, ses reins cambrés au maximum, lance un regard chaud et appelle notre black qui, jusque-là, avait laissé Nicole prendre les choses en main. Sa position et son attitude crie tout haut « baise-moi, baise-moi fort ».
Son homme ne se fait pas prier et c’est maintenant à son tour de prendre les choses en main, comme les hanches de sa sissy. Son gland est positionné sur l’entrée de la chatte à Nicole. Puis il la tire contre lui, il la pousse pour qu’un coup et avec force toute sa longue queue s’enfonce en écartant cette rondelle devenue gourmande.

Faisant claquer son bassin contre ce cul qui sert de fourreau à son épée de chair, il reprend sa sodomie, il la dirige et elle devient plus bruyante et bestiale à chaque coup de pilon.

Il suffit que de quelques minutes de ce traitement pour que Nicole jouisse, comme auparavant, de son cul, un orgasme long et puissant, coulant comme au ralenti. Mais ce n’est pas la jouissance de la sissy qui arrête l’homme derrière, au contraire, il augment l’ampleur et la force de ses coups de reins, montant vers l’orgasme lui aussi.
Son amant black pose ses mains sur les épaules de Nicole, l’incitant ainsi à cambrer encore plus. Elle se sent possédée, elle se sent soumise à cet homme qui utilise son cul, comme la chatte d’une femme.

Elle sent que la queue qui l’empale, durcit encore plus, elle palpite, elle ressent des spasmes au fond d’elle. Nicole entre en trans, car elle sait ce qui va se passer, son mec va jouir grâce à elle.
Mais elle ne s’attendait à voir se pointer un nouvel orgasme pour elle.

Son mâle se vidant en elle dans un ultime coup de queue, la fait monter encore plus haut et éclate dans une jouissance encore plus puissante que la précédente. Elle ressent en elle des giclées chaudes et généreuse qui lui donne une satisfaction qu’elle n’aurait jamais imaginée.

Complètement vidés tous les deux, ils s’affalent au sol pour reprendre leur souffle. Nicole, dans les vapes, peine à reprendre ses esprits tandis que son black se relève et la porte sur le lit tel un gentleman. La sissy s’endort épuisée tandis que l’homme s’éclipse sans bruit de cet appartement, avec de bons souvenirs et une bonne adresse, celle d’une sissy qui jouit avec sa queue.

Un réveil en douceur pour Nicole, malgré une légère douleur à l’arrière train lui rappelant le bon souvenir de sa soirée de la veille et sa condition de travestie sodomisée. Une fois la douche prise, elle s’habille et va à sa boulangerie prendre son déjeuner.
Une première pour elle, c’est au cours de son repas qu’elle se fait aborder par un homme, et un bel homme en plus de cela. Le prénommé Charles, s’assoit en face, et commande à son tour son déjeuner. Faisant connaissance, ils découvrent qu’ils sont voisins d’immeuble depuis peu, il vient d’aménager dans le bâtiment à côté. Après un long moment de discutions, Charles l’invite à venir boire le café chez lui, ce qu’elle ne refuse pas.

Arrivé chez lui, au numéro 20, elle découvre un loft assez grand, joliment décoré. Le café servi, ils s’assoient sur le canapé cote à cote. Les mains du bel homme se font baladeuse, ce qui n’est pas pour déplaire à la sissy. Nicole sait ce qui va arriver, elle n’a aucun doute sur le fait que dans peu de temps, elle aura une queue dans la bouche ou dans le cul, et elle le veut tellement qu’elle sent son clitoris suinter de mouille.

C’est en remuant de plaisir qu’elle retire sa robe et se positionne à cheval sur son male du moment. Un baiser passionné, des caresses intenses, finit par donner lieu à ce qu’elle désire, de la baise. Cette bite en bouche est bonne, bien que moins grosse que celle de son amant black, elle lui convient et des palpitations parcourent son cul, comme s’il voulait dire « moi aussi je veux sa queue. Elle salive, elle bave abondement, elle lubrifie ce pieu, que son trou de femelle veut avoir en lui.
Nicole veut l’exciter le plus possible, le rendre dingue en jouant la salope en plus de la fille facile.
Alors que son coup du jour est assis dans le canapé, elle se lève et se met en levrette sur la table basse, lui présentant son cul affamé de queue.

Les épaules sur la table, elle écarte ses globes fessiers pour montrer sa rondelle humide d’excitation. Le prince Charles répond à cet appel et fait pénétrer son mandrin dans ce fourreau si bien présenté. Une pénétration lente mais ferme qui se finit lorsque les hanches de l’homme se collent contre le cul de la sissy. Un moment immobile pour apprécier l’acte avant d’entamer les va et vient à différents rythmes.
Nicole prend de l’assurance, elle s’amuse à contracter ses muscles du cul pour presser, aspirer ce manche qui la baise. Elle comprend grâce aux gémissements de son mec que ce qu’elle lui fait, lui plait.

Elle libère totalement la salope en elle, elle assume encore plus à chaque coup de reins, son côté femelle.
Nicole se sent complètement à sa place dans cette levrette. La faim de queue de notre sissy la pousse très vite à la jouissance, son clitoris inutile laisse couler son jus et il finit sa course sur le tapis de l’hôte du moment. Ces cris stridents de plaisir, ses mouvements avec son cul qui s’accélèrent et son orgasme, font monter la sauce de son amant, et elle soupire de satisfaction, lorsque sans retenue, il se met à la baiser fort et à la féconder de son jus.

Affalée sur cette table, Nicole se demande quel « lui » il/elle préfère être. L’homme coureur de jupons ou la garce avide de queue.
Cette question trouve à cet instant une réponse « les deux », les deux lui/elle ont leur bon cotés et il saura en tirer profit.

Le café pris, elle rentre chez elle et va rejoindre le miroir pour retourner de l’autre côté.

Redevenu Nicolas, il se connecte à son pc et regarde qui est le nouveau résident de l’appartement n°20. C’est une belle femme, blonde, il ne voit que son visage pour l’instant. Il se promet de faire sa rencontre dans ce monde aussi, et se fait déjà plein d’idées sur la suite.

A suivre…

Navigue dans cette catégorie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This