1. Histoires de Sissy
  2.  ▶ Mehdi fait de moi une Sissy

Mehdi fait de moi une Sissy

par Histoires de Sissy

 

Les crossdressers, c’est tellement excitant !

 

Vous savez ce que c’est le problème de se sentir seul quand on est un mec ? C’est qu’on a sans arrêt envie de se branler.

Dès que je me retrouve seul chez moi, c’est le même rituel : je ferme ma porte à clef, tire les rideaux de la chambre, allume mon PC et me paluche devant un porno.

Ce qui est bien c’est que je suis assez ouvert niveau porno, parfois je vais avoir envie de regarder des lesbos se rouler des pelles et se brouter le minou, parfois c’est des belles déesses d’ébènes se faire du prendre par des grosses bites black, enfin bref j’aime tout.

Un jour où je n’étais pas inspiré, j’ai traîné en long et en large sur mon site de porno préféré et j’ai découvert une catégorie qui m’étais inconnue et qui a changé ma vie : la catégorie « crossdresser ».

J’ai regardé mon premier porno avec une belle travestie, toute de rose vêtue avec une toute petite bite qui pendouillait dessous sa jupette.

J’ai empoigné machinalement ma bite et je me suis branlé face à ce cul de travelo en train de se faire prendre par une grosse bite.

Au moment où cette pute aux couilles pendantes s’est mise à éjaculer, j’ai eu l’orgasme le plus puissant depuis longtemps ! Si puissant qu’un léger jet de mon propre sperme s’est déposé sur mon visage.

Machinalement j’ai léché ce liquide visqueux et chaud, et dans une grimace de dégoût je me suis dit « mais c’est bon ? »

Merde… Je crois que je suis une lopette…

Depuis les rituels étaient les mêmes, sauf que désormais je ne pouvais plus m’empêcher de regarder des pornos de transgenres.

C’était soit voir des petites Sissy se faire défoncer par des daddy’s, ou de belles transgenres comme la belle Natalie Mars se faire défoncer par des gars, voire des shemales à grosses bites prendre un petit gars.

J’adore les transgenres, à tel point que j’ai décidé de m’inscrire sur un site de discussions autour des sissy car je rêvais d’en rencontrer une.

 

Allez,  création de mon profil.

Je suis : un mec

Âge : 25 ans

Silhouette : grand et fin

Pilosité : poils et barbe

Intérêts : rencontre et discussion avec des Sissy.

Voilà une photo de profil et c’est publié.

 

Moi, Medhi et sa queue

 

Premier jour, les discussions on était très cordiales, j’ai pu discuter avec des belles travesties qui m’ont expliqué leurs fantasmes, on s’est envoyés des photos, je lui ai envoyé ma bite en photo et elle m’a envoyé une photo de son cul.

Je me suis branlé devant sa photo et j’ai envoyé une photo de mon sperme. C’était une super première “discussion”.

Les jours suivants se sont déroulés de la même façon, je suis tellement bien à fantasmer sur les Sissy que je ne regarde plus de porno.

De jours en jours, je me suis mis aussi à parler avec des gars qui m’ont expliqué comment ils en sont arrivés à aimer les Sissy, ça m’a réconforté en me disant « c’est bon je suis pas seul ».

 

Un jour ou je me sentais particulièrement seul, je tchatais avec Mehdi.

Mehdi, 39 ans, père de famille, livreur chez pour une société de livraison de colis.

Il m’explique du coup ce qui l’existe chez les Sissy : pour lui les lopettes qui ne s’assument pas (donc les gars qui aiment les culottes) sont les meilleures suceuses.

Et là il m’envoie une photo de sa grosse bite circoncise et m’écrit « et toi, ça te donne envie de me sucer petite pute ? »

J’étais entre la gêne d’observer une bite et l’excitation de connaître son goût…

Je lui réponds donc : « euh… Il y a méprise je suis un mec Mehdi, je ne cherche pas de plan culs avec un mec… »

« Arrête. A d’autre. Tu m’as envoyé un message de toi-même pour discuter, on sait tous les deux ce que ça veut dire. »

Pourquoi je rougis ?

Instinctivement ma réponse à suivi :

« J’avoue que curieusement j’aurais envie d’y goûter, pourtant je ne suis pas gay… »

Mehdi m’envoie une vidéo : « pourtant tu as envie d’y goûter, tu es donc une lopette »

J’ouvre la vidéo.

Je vois une belle bite de rebeu se branler, pourquoi j’aime ?

Il me renvoie un message : « écoute, à 14h00 j’ai une coupure. Réponds juste un oui avec ton adresse et ton numéro de téléphone et je t’envoie un texto pour la marche à suivre. »

« OUI. 06XXXXXXXXX 3 Rue de la découverte »

Mais qu’est-ce que j’ai foutu ?

 

Une heure plus tard je reçois un texto :

« Salut petite pute, je suis chez toi dans 30 min. Merci de te mettre entièrement nue, de laisser ta porte ouverte et tu verras la suite. »

Sans même réfléchir j’ôte tous mes vêtements, j’ouvre le verrou de ma porte et attends à genoux dans l’entrée.

Ça frappe à la porte.

« Entrez ? » dis-je avec la voix tremblotante.

Et là je vis un rebeu, bien planté entrer et rigoler.

« Regardez-moi cette godiche ! Tu trouves pas qu’il te manque quelque chose ? »

Et il me jette un string rose et une perruque blonde au visage.

Je me baisse pour ramasser cet équipement, me tourne pour mettre la perruque du mieux que je peux et enfile le string sur bite poilue.

Au moment de me retourner je me retrouver face à face avec une énorme bite circoncise.

Je bafouille.

« Att…Att…Ttends… Attends… Je ne suis plus très… »

« Arrête de geindre et goute au moins ! »

Alors qu’il met ses énormes mains derrière ma tête ma bouche s’est ouverte instinctivement.

Et la surprise fut prodigieuse.

Ma première bite en bouche fut une découverte des plus agréables.

Je me suis surpris à fermer les yeux et à sucer avec envie comme dans les films que je regardais avant.

Mehdi se mit à gémir « doucement, on dirait que tu crève de faim ! Pourtant tu n’avais pas envie ? Ahahaha »

Alors sous le feu de l’excitation je me mis à lui lécher ses belles couilles et je l’ai regardé dans les yeux comme pour lui prouver que j’avais envie en fait.

Mais ? Je ne suis pas gay…

Je lâchai donc son braquemart et eu un mouvement de recule comme en disant « mais qu’est-ce que tu fous ? »

Mehdi s’assît donc dans mon canapé et me regarda droit dans les yeux « dis-moi vraiment droit dans les yeux que tu n’as plus envie ? »

Gêné et honteux je ne sus que répondre…

« Alors viens jusqu’à moi en marchant à 4 pattes petite suceuse »

Comme envoûtée je rampai jusqu’à sa queue et me remis en action.

Je ferme les yeux « penses à Natalie Mars comme elle fait » et je me mis à le sucer avec envie comme si j’étais fier d’entendre Mehdi gémir.

Et plus je bavais et plus j’enfonçais sa bite dans ma bouche plus j’aimais.

Comme dans un état de trans je me mis à accélérer la cadence quand soudain je sentis un liquide visqueux et salé dans ma gorge et Mehdi dans un cri de plaisir retira ma bouche de sa bite.

J’avais la bouche qui coulait de sperme.

Il me dit « tu ne laisses pas une goutte tomber par terre, avale. »

Les doigts effleurèrent mon menton barbu et je pris tout son foutre pour le mettre dans ma bouche.

Il rigola et me répondit « très très bien salope. Je t’envoie un texto la semaine prochaine. Par contre je veux plus UN SEUL poil sur ton corps. Tu recevras un colis, je veux que tu l’ouvre et t’en équipe avant ma venue »

Il claqua la porte et me laissa, seul et plein de foutre en plein milieu de mon salon.

Putain j’ai kiffé.

 

Une seconde fois avec un second mec

 

Trois jours plus tard, je reçu un colis avec un petit mot dessus.

Tout excité je l’ouvris et lu la carte.

« Comme promis voici un colis pour t’amuser. Je veux que pour ma prochaine visite tu portes cette tenue et mette ta bite en cage. Il y a des tutos sur internet ou t’as qu’à demander sur le forum comment on fait »

Dans le colis il y avait une magnifique tenue de soubrette, un string tout neuf, une paire de collants et une cage de chasteté.

Effectivement je n’avais aucune idée comment la mettre.

J’envoie un message dans le tchat du forum.

« Salut, besoin d’aide pour enfiler une cage ! Une idée ? »

De suite une réponse « bien sûr ! Je t’envoie une vidéo »

Une gentille Sissy m’envoya un lien, bizarrement je n’avais que faire que cette Sissy était sexy elle était juste là pour m’aider.

Suivant les conseils de la vidéo, je mis mon jouet préféré en cage.

Au moment de verrouiller je me sentis différent.

J’avais une hâte : recevoir le sms de Mehdi.

 

Deux jours plus tard.

« Coucou petite pute, j’espère que tu es rasée et en cage, j’arrive d’ici 30 min alors mets-toi en tenue et j’arrive avec du renfort. »

Tout excité je saute dans ma tenue de soubrette, mets ma perruque de la dernière fois, j’ai même acheté un rouge à lèvres rose glossy pour faire plaisir à Mehdi.

Je me mis à 4 pattes et attendit qu’on frappe à la porte.

Toc toc toc.

« Entrez. » dis-je plus serein que la dernière fois.

Mehdi entra avec un immense black en survêtement.

Je tremblai de peur et d’excitation.

« Lui c’est mon pote Yanis, il va te montrer deux trois choses »

Ils baissèrent leurs pantalons et vis la belle queue de Mehdi ainsi que le monstre noir de Yannis.

Oups. Je crois que je vais hurler aujourd’hui.

Mehdi me fit signe de bien me cambrer et ouvrir la bouche.

Je m’exécutai.

Mehdi vint déposer ma bite préférée en bouche et me sourit « j’apprécie ton gloss rose, tu es bandante avec ta bouche à pipe. »

Je me mis à pleurer d’émotion.

Il passa sa main derrière mes cheveux et appuya sur ma nuque pour enfoncer plus loin sa bite.

« Maintenant tu vas sentir de nouvelles sensation, tu es prête ? »

Je tentai de parler avec sa bite en bouche mais il comprit que j’essayais de dire « oui ».

Il fit signe à Yanis qui déchira mon collant.

Dans un élan de surprise je gémis et eu à nouveau des larmes aux yeux.

Yannis me fit « il est impeccablement lisse ce petit cul ! Mais j’ai besoin de l’humidifier… Tu es prête à sentir une langue ? »

Je hochai la tête, toujours avec la bite de Mehdi en bouche.

Oh mon dieu ! C’est trop bon de se faire lécher !

J’étais tellement en train de kiffer que j’en ai oublié la bite de Mehdi, qui me rappela à l’ordre « n’oublie pas ma bite ! » et il appuya sur ma nuque pour me faire ravaler sa bite.

Je bavais, j’avais le cul trempé et soudain Mehdi fit un clin d’œil à Yannis.

 

Je sentis quelque chose entrer doucement dans mon cil.

« Aaaaaaooooouh » je cria de douleur et de plaisir en lâchant la bite de Mehdi.

Mehdi me dit « allez, respire et détend-toi le temps que tout rentre, ça va aller ! »

Des mains immenses m’agrippaient les hanches et je sentais un truc immense et dur entrer au fond de mon cul.

Je vais exploser c’est trop gros ?

Ooooouh c’est si bon !

Voilà il est au fond.

Ooooh mon dieu il ressort doucement !

Ses doigts se serrèrent.

Il s’enfonça de nouveau.

« Oh oui, baise-moi, baise moi à fond ! » criais je.

Ils rigolèrent tous les deux et me firent « oh oui tu vas te faire baiser salope ! »

L’énorme de bite de Yannis se mit à faire des aller-retour plus rapide et Mehdi se mit à me mettre des coups de hanches dans la bouche, si loin que je commençais à avoir les yeux larmoyants.

J’étais baisé par deux énormes bites, par mes deux trous, en tenue de soubrette, mon dieu le pied !

Et là quelque chose de prodigieux se produisit, la queue de Mehdi se vida dans ma bouche tandis que celle de Yannis se vida au fond de mon cul.

Mes deux baiseurs se retirèrent d’un coup et dégoulinant du cul et de la bouche je leur répondis tremblotant « merci d’avoir révélé la femelle au fond de moi. »

Ils partirent en me laissant déguster leur sperme qui coulait de partout de moi.

Mehdi me fit « pense à mettre à jour ta bio sur le site pétasse »

Je suis : une sissy

Âge : 25 ans

Silhouette : grande et fine

Pilosité : lisse

Intérêts : sucer et me faire baiser comme une pétasse.

 

 

Navigue dans cette catégorie

Les podcasts inédits à l'unité ou en packs dans le même univers

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This