1. Les histoires de Sissy
  2.  » Ma première orgie

Ayant changé de travail il y a quelques mois, je me retrouvais à faire des déplacements un peu partout en France. Cette fois-ci, j’étais de retour dans le nord, dans le mon hôtel habituel. Mes rendez-vous étaient le vendredi, mais j’avais prévu de profiter du week-end dans cette ville en y restant jusqu’au dimanche.

Mon attirance envers les femmes était toujours importante ; mais finalement plus pour leurs lingeries et vêtements. Dans ma valise se trouvait donc cette fois un ensemble complet, bustier, jarretelles et bas, un ensemble de couleur bleu roi. Une robe de soirée de même couleur ceinturée d’une large bande rouge ainsi que des talons en velours noir.

Le samedi soir venu, je passais cette tenue après un bon bain en profondeur.

Les cheveux longs lissés entouraient mon visage maquillé juste ce qu’il faut, ni trop, ni trop peu. Une tour devant le miroir pour contempler l’illusion, puis je pris quelques selfies pour immortaliser l’instant.

La température clémente m’a permis de sortir ainsi vêtue pour rejoindre mon rendez-vous du soir, que j’espérais coquin. Ils m’attendaient en bas de l’hôtel, ce qui m’évita de marcher jusqu’au restaurant. Ce charmant jeune homme, de deux ans mon aîné, accompagné de sa femme, Frank et Lucie que j’avais rencontrés lors de mon précédent passage dans la région, m’ont convié à les accompagner pour une soirée.

Arrivés sur les lieux, je découvris avec surprise que c’est en fait un gala de charité. Je regardais mes amis avec étonnement et ils m’assuraient que ma présence était la bienvenue.

La soirée se passait plutôt bien; le champagne commençait à me faire rire d’un rien, je me rapprochais de quelques convives, notamment un charmant jeune homme, Nicolas et une femme prénommée Candice.

Je voulais ralentir l’alcool pour passer à l’eau, mais je me fis réprimander gentiment par la belle Lucie. Le champagne continua alors de couler sans fin dans les belles flûtes de cristal.

Il était environ deux heures du matin, lorsque Frank est venu me dire qu’il était l’heure de s’en aller d’ici. C’était avec un peu de tristesse que j’ai dit au revoir à mes nouveaux amis avant de suivre le couple que j’accompagnais.

Assise dans ce taxi, à l’arrière, entre Frank et Lucie, je me suis endormie rapidement, le champagne n’y était surement pas innocent.

Je me réveillais dans les bras de Frank, alors qu’il me sortait tendrement du véhicule. Surprise, je trouvais ce moment très agréable et en profitais quelques minutes. Il me posa au sol et je regardais autour de moi, je pus rapidement voir que nous n’étions pas du tout à l’hôtel, mais devant une grande maison de campagne. Lucie me rassura en me disant que je passerais la nuit ici, chez eux.

Ne voulant pas m’imposer, je cherchais à refuser, mais ils me dirent que je n’avais pas le choix, surtout que le taxi était déjà parti. Alors, je passais le pas de la porte et découvris une bonne douzaine de convives, qui étaient présents au gala, tous déshabillés, seulement en sous-vêtements.

Mon regard se tourna de cette scène vers mes hôtes, et les trouva en train de se dévêtir à leur tour. Lucie me commanda de faire de même et ce fut le point de départ de ce qui sera la plus grande partie de sexe de ma vie.

Des mains parcouraient les corps; les bouches avaient toutes trouvées partenaire et ainsi de suite.

Encore surprise, je restais encore un peu en retrait quand Frank me poussa dans la mêlée. Une certaine Pénélope se colla à moi et me caressa tout en posant ses lèvres sur les miennes. L’effet se fit rapidement voir par une déformation de ma culotte, d’autant plus que quatre personnes supplémentaires venaient de nous rejoindre, Candice, Nicolas, Alexandra et Jenna.

On se retrouva rapidement dans une chambre dotée d’un lit King size, murée de grands miroirs. Chacun retira les derniers tissus qu’il lui restait et j’ai pu alors voir que Jenna et Alexandra étaient comme moi, de belles travesties. Quant au fameux Nicolas qui m’avait un peu tapé dans l’œil au gala, il était plutôt bien membré. Candice et Pénélope avaient un corps de femme parfait.

Ne sachant que faire, je laissais mes amants du soir prendre les choses en main. Sans se faire prier, les filles se mirent à genoux pour prendre la plus grosse queue en bouche, celle de Nicolas. Mes deux consœurs se collaient ensemble.

Je me mis à genoux aussi entre les filles pour profiter aussi de ce beau morceau de viande. Je poussais Nicolas sur le lit et c’est à quatre pattes que je le suçais. Je sentis une bouche prendre au chaud mon clitoris de sissy, et une autre humidifier mon intimité. Une chatte vint se poser sur le visage de Nicolas, ce qui me laissa deviner qu’une des deux bouches, me donnant du plaisir, appartenait à une des deux autres sissy’s.

Cette bouche qui jouait avec ma petite chatte de sissy ne faisait que me préparer à plus, puisqu’une queue s’empressa de pénétrer mon orifice à plaisir, humidifié avec de la salive.

Cette queue s’enfonça jusqu’à la garde en moi, et un gémissement de plaisir me fit lâcher le sexe de Nicolas qui prenait toute la place dans ma bouche.

Le dard de cet homme ne resta pas longtemps à l’air libre puisque Candice vint s’empaler dessus. A côté de moi, Jenna se posa sur le dos, jambes relevées, et se fit prendre par Pénélope, montée d’un gode-ceinture.

La chambre résonnait des plaisirs de chacun et elle se parfumait d’une odeur de sexe des plus enivrantes !

Candice se mit à jouir sur la queue de Nicolas, alors que Jenna gémissait des coups de gode ceinture de Pénélope ! Ma bouche ouverte par le plaisir que me donnait, celle qui j’imaginais être Alexandra, attira la queue de Nicolas.

Elle avait un gout de queue, mais surtout celui de Candice, qui avait mouillé à flot dessus, un vrai régal !

Lucie quitta un peu son mari, pour aider Pénélope à ravager Jenna de plaisir, sa bouche se colla au sexe de cette sissy et ses mouvements étaient si intenses qu’on pouvait deviner qu’elle voulait la sentir exploser dans sa bouche !

Moi, j’étais au paradis, dévorant une queue au rythme de celle qui me baisait de plus en plus vite ! Puis, j’ai senti les mains qui me tenaient s’agripper un peu plus, les coups de butoir devenir plus rapides, plus puissants, jusqu’à sentir une explosion de semence bien au fond de moi !

J’étais si excitée que je ne suçais plus Nicolas, je dévorais littéralement sa queue, comme une salope ! Alors, il prit la tête entre ses mains et me baisa la bouche, comme Alexandra venait de faire dans ma chatte, et rapidement, il éjacula.

Quel plaisir de sentir ses jets à répétition et de déguster son nectar chaud et abondant.

Je m’affalais sur le lit, la chatte encore palpitante et ce gout de jus en bouche et je profitais du spectacle de Jenna. Elle se tortillait, elle gémissait de plus en plus, alors que Pénélope qui ramonait ses fesses lui répétant en boucle « jouis, jouis, jouis ». Jenna se mit à hurler et je pouvais voir du sperme s’échapper de la bouche de Lucie qui tenait toujours son sexe entre ses lèvres.

Deux mains m’agrippèrent par les hanches et me remirent à 4 pattes, et Franck me dit qu’il n’allait pas perdre l’occasion de s’occuper de moi.

Je cambrais bien pour lui car j’avais très envie qu’il me prenne, sa queue glissa facilement dans ma chatte lubrifiée par l’éjaculation d’Alexandra !

Il semblait que tout le monde avait joui une première fois, sauf moi alors les filles s’occupèrent de mon cas.

Candice se plaça jambes écartées face à moi, m’offrant sa chatte à lécher, pendant que Lucie et Pénélope se placèrent chacune d’un côté et m’empoignèrent mon « clitoris de sissy » dur comme de la pierre !

Elles commencèrent à me branler vigoureusement !

J’étais en trans, la langue en train d’explorer la chatte de Candice, Franck prenant son pied à me baiser la chatte et les deux filles qui me masturbaient !

Candice montrait qu’elle aimait ce que je lui faisais, car elle se mit rapidement à jouir ! Son orgasme bruyant déclencha une réaction en chaine ! Franck libéra sa semence en moi, en prenant soin d’enfiler son membre au plus profond. Les spasmes de sa queue et la branlette intensive que me faisaient les deux filles m’amenèrent vers un orgasme très puissant.

Je m’affalais à nouveau sur le lit, sentant sous mon ventre et mon torse à quel point j’avais trempé le lit.

Mais même si tout le monde venait de jouir, cela ne mit pas un point d’arrêt à cette soirée.

La joute continua toute la nuit, et c’est vers 6h que l’on s’est endormi les uns sur les autres. Le réveil fut difficile, mon corps me rappela la veille à chacun de mes mouvements. A 15h, j’étais la seule dans cette chambre puant le sexe, à me rappeler cette superbe nuit. Je pris une bonne douche et je suis allé retrouver mes hôtes dans la cuisine pour me servir un grand verre de lait.

Tous les autres invités étaient partis me laissant seule avec les propriétaires. On passa le reste de l’après-midi à parler des plaisirs de ma première « orgie » ce qui fit remonter l’excitation. Alors on remonta mais dans une autre chambre pour faire des cochonneries toute la fin de la journée, tous les 3.

Cette expérience a été pour moi un grand moment de plaisir inoubliable et ce n’est pas pour rien si je retourne dans le nord régulièrement même si ce n’est pas pour un rendez-vous professionnel, mais plutôt pour retrouver mes complices d’orgies et ce couple très accueillant.

Navigue dans cette catégorie

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This