1. Pour Sissy
  2.  ▶ 
  3. Histoires de Sissy
  4.  ▶ Comment je suis devenue vraiment moi ! (Part 1)

Comment je suis devenue vraiment moi ! (Part 1)

par Histoires de Sissy

Je me présente : je suis un homme plutôt imberbe, aux cheveux mi-long, 1,80 m, mince, 21 ans et vivant encore chez mes parents.

Ce matin-là, je me levai de bonne heure pour des vacances. Mes parents étant au travail, j’avais la maison pour moi. Depuis quelque temps, je lisais des histoires érotiques, mais de travestis, car il n’y a que ça qui m’intéresse vraiment.

Je ne sais pas encore quelle mouche m’a piquée ce jour-là, mais je suis allé dans la chambre de mes parents, directement dans le tiroir de sous-vêtements de ma mère, pour découvrir la sensation que peuvent procurer collants, culottes et même les soutien-gorge.

Je commençai donc par une culotte, choisi une noire en dentelle, la fit glisser lentement sur mes cuisses pour accentuer le plaisir, me regarde dans le grand miroir,

– Elle me fait un joli cul, me disais-je.

Puis je continuais en attrapant les collants que je roulais pour ensuite les dérouler doucement sur mes jambes sans poils. Le doux frottement des bas me fit avoir un début d’érection.

Je ne mis pas de soutien-gorge, ils étaient tous beaucoup trop grands.

Je cherchais ensuite dans les robes de ma mère, choisis une robe de soirée vert sapin, plutôt moulante. Je l’enfilais, puis m’observais dans le miroir, il ne me manquait plus que le maquillage et l’illusion serait presque parfaite si la robe n’était pas déformée par une bosse au niveau de l’entrejambe.

Tout cela en était trop, je ne pouvais me retenir plus, je me caressais par-dessus la robe, accentuant mon érection. Je soulevais la robe et continuais de me masturber, mais je vins très vite avec un orgasme plus fort que d’habitude.

Pris d’une honte soudaine d’avoir fait cela, j’enlevais vite ces vêtements et les rangeais dans le placard. Je me dis que c’était stupide et que je ne recommencerais plus.

Mais quelques semaines plus tard, la maison vide aussi, la tentation était trop grande, je recommençais de nouveau. Cette fois, je décidai de rester habillé comme ça toute la journée.

Hélas, comme souvent quand on fait quelque chose « d’anormal » il se passe quelque chose d’imprévu.

La sonnette de la maison retentit, surpris, je commençais à m’affoler, je regardais par la fenêtre et vis mon meilleur ami, Marc, qui avait décidé de passer à l’improviste chez moi. Je ne comptais donc pas faire de bruit et lui faire croire que la maison était vide, mais en regardant par la fenêtre, il m’avait vu, j’étais maintenant obligé d’aller lui ouvrir…

Je décidais quand même de ne pas aller lui ouvrir, trop mort de honte.

Le lendemain, j’ai reçu un coup de fil de Marc auquel je n’ai pas répondu, peur de ce qu’il pourrait me dire par rapport à la veille.

Il laissa un message qui disait : « Salut, c’est Marc, je suis passé hier chez toi pour t’inviter demain soir à une soirée chez moi, et rappelle-moi, faut que l’on parle de ce que j’ai vu par la fenêtre… Allez à plus. »

Je pris donc mon courage à deux mains et le rappela.

– Allo ?

– Salut c’est moi, tu m’as laissé un message tout à l’heure.

– Tu l’as eu cool, tu pourras venir du coup à ma soirée ?

– Oui, pas de soucis, je serais là.

– Cool, je te préviens, c’est une soirée déguisée.

– D’accord, y a un thème ou on se déguise comme on veut ?

– Il n’y a pas de thème, mais pour toi, ça sera en robe…

– Oh…

– Et oui, je t’ai vu hier à la fenêtre, c’est nouveau ?

– … Non, c’était la deuxième fois

– Et ça te plait d’être habillé en fille ?

– Ben… j’aime bien…

– Bon, on se voit demain soir chez moi et débrouille-toi pour être en robe hein !

– Mais t’es fou ! Que vont dire les autres ?!

– On s’en fout, c’est une soirée déguisée, t’aura qu’à dire que t’a perdu un pari ou quelque chose comme ça ! Allez à demain, dit-il avant de raccrocher sans que je puisse rajouter un mot.

Le lendemain, j’ai réfléchi toute la journée entre y aller ou pas, mais les soirées chez Marc étaient toujours sympas, je décidai donc d’y aller et de prendre comme excuse le pari perdu.

En fin d’après-midi, je demandai à ma mère de me rejoindre dans sa chambre,

– Il y a quelque chose qui ne va pas ? Me demanda-t-elle

– oui et non… répondis-je

– Explique-toi mon garçon.

– j’aurais besoins d’une de tes robes pour la soirée chez Marc ce soir…

– Quoi ?! Tu te travestis ? Me questionna-t-elle, surprise.

– Non n’importe quoi, j’ai juste perdu un pari avec lui et le perdant devait mettre une robe pour la soirée.

– Ah, tu me rassures, dit-elle en soupirant, Dans ce cas-là, oui si tu veux, mais laisse-moi m’occuper de toi alors, je veux que tu sois la plus jolie possible.

Sans répondre, j’acceptai en hochant la tête. Elle commença donc par choisir une robe dans son dressing, elle choisit une robe de cérémonie, je crois, en tulle bleu, avec des collants noirs.

Elle sortit culotte en dentelle noire puis des ballerines bleues aussi. Je la regardai faire avec passion, me disant que dans quelques années, je ferais peut-être ça avec ma garde-robe.

– Maintenant tout nu ! Me dit-elle tout excitée

– Là, ici, devant toi ? Répondis-je timidement,

– Ne fais pas ton timide, je t’ai déjà vu tout nu des milliers de fois, allez à poil !

Timidement, j’enlevai mes vêtements de garçons, puis elle me prit dans la salle de bain pour enlever le peu de poil qui parcourait tout mon corps. Après une douche, elle commença par me raser sous les bras, et attrapa de la cire pour mon entrejambe, « ça passera mieux pour la culotte » disait-elle.

Une fois la séance torture passée, je me retrouvai sans aucun poil, même les fesses…

« Maintenant habillage ! » continua-t-elle en me tendant la culotte. Je la mis, surpris qu’elle m’aille aussi bien, on faisait donc bien la même taille ma mère et moi. J’enfilais ensuite les collants, puis la robe.

« Oh, ça te va très bien » remarqua-t-elle. J’allai me regarder dans le miroir quand elle m’attrapa par le bras et me dis «  Non, non, non, tu ne te regarderas pas avant la fin ma petite ! ». Elle m’avait appelé ‘’ma petite’’ ! Cela m’étonna, même si je savais qu’elle avait toujours voulu une fille.

Elle m’amena donc dans la salle de bain devant son étagère de maquillage. Toujours en me laissant faire, elle me maquilla et me coiffa mes cheveux mi-long.

« Ça y est, c’est fini, tu es magnifique ma belle ! Tu peux te découvrir » déclara-t-elle toute fière.

Je me rendis dans la chambre pour me regarder dans le grand miroir de ma mère, et là !

Ouah ! Je vis une jolie jeune fille, plate certes, mais jolie, je ne me reconnaissais pas.

– Alors, tu te trouves comment ? demanda ma mère derrière moi.

– C’est… je… je ne sais pas quoi dire, tu es une vraie magicienne ! Ouah ! Lui disais-je en tournant devant le miroir

– C’est question d’habitude ma petite.

– Papa et rentré ou pas encore ?

– Non, il ne rentre que demain, il a dû partir pour le travail,

– Ah ouf, ça me gênerait qu’il me voit comme ça, puis tu le connais, il ne pourrait pas s’empêcher de se moquer.

– Oui, je te comprends, tu as raison, bon… tu vas y aller maintenant, je suppose ?

Je regardais l’heure, et m’étonnai qu’il soit déjà si tard, on avait passé plus d’une heure pour la transformation.

– Oulala oui, il est l’heure ! Je n’ai pas vu le temps passer, tu pourrais m’amener stp, je ne veux pas marcher comme ça dans la rue.

– Oui, ma belle, pas de soucis.

– Merci.

A suivre …

Une histoire proposée par Sophie Paxpan

Navigue dans cette catégorie

Les podcasts inédits à l'unité ou en packs dans le même univers

2 Commentaires

  1. Avatar

    Tres belle histoire comment a reading la mere

    Réponse
  2. Avatar

    Début sympathique et original

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le thème du mois

Juin, les audios avec de l'humiliation

Les podcasts en promo

La boutiK de Mp3

Interprètes et auteurs

Lucie  | Pénélope  | Joan | PlumeCaprice  |  FabriKa   |   Nelly   |    Alicia 

Le Village des Sissy

image pour le lien vers le réseau social pour sissy fabrikavillage.com

Mon sexshop

image pour le lien vers le sexshop fabrikafantasmes

Mes motifs sur des t-shirts

image pour le lien vers les tshirts fabrikafantasmes

Partenariat avec Lovense

Événements

Ne rate pas mes prochains articles ! Tu veux bien, s'il te plait, t'abonner à mon site pour être informé(e) des nouveautés ? Non, ma femme pourrait le voir ! Bien sûr

Pin It on Pinterest

Share This