1. Les histoires de cocus
  2.  » Des vacances riches en émotion, premiers jours.

Des vacances riches en émotion, premiers jours.

| Les histoires de cocus

L’été dernier j’ai vécu les pires vacances de ma vie, les plus frustrantes. Depuis tout est revenu comme avant comme si de rien n’était, mais impossible d’oublier ce qu’il s’est passé pendant ces dernières vacances.

Commençons par le début qui s’annonce radieux, des vacances entre potes ! Une villa louée au Portugal pour 7 personnes, tout le monde ne se connaissait pas mais chacun invita un pote ce qui a fait que nous soyons si nombreux.

Faisons les présentations.

Il y avait un couple Amanda et Thomas, ensemble depuis maintenant trois ans, Ils avaient 25 ans tous les deux. Elle était petite 1m60 environ pour 52 kilos. Des petits seins avec des fesses plutôt bien rebondis. Elle était caractérielle et donneuse de leçon. Thomas lui était un mec qu’on peut qualifier de classique, 1m77 73 kilos brun ni maigre, ni gros, un peu musclé mais pas trop. Il était assez discret, cependant dragueur et assez crâneur lorsqu’il n’était pas en présence de sa copine.
Romain, 26 ans, c’était le meilleur ami de Thomas. 1m80, 75 kilos, sec et les muscles dessinés. Pas bodybuildé, juste le corps sculpté. Cheveux noir, yeux bleus il avait un air classe. Posé, réfléchi, se mettant un peu marge de la technologie il se faisait souvent approcher par la gente féminine.

Il y avait Marc, 28 ans, le pote de Romain. Lui c’était le fêtard, il dormait le jour pour aller faire la fête parfois seul la nuit quand on ne voulait pas sortir. Il était en général assez discret, un physique un peu à la rugbyman. Il rendait un bon 78 kilos pour 1m78, baraqué, les muscles recouverts d’un léger embonpoint laissant place à une belle carrure d’ensemble et des cheveux blonds.

Ensuite il y avait celle qui attirait toutes mes convoitises. A la fois l’amie d’Amanda et de ma copine Julie sans que ces deux dernières ne se connaissent vraiment, c’était mon fantasme caché. Elsa. 26 ans. C’était la libertine assumée, elle couchait avec tant de mecs que je voulais aussi y goûter. Aucune gêne, limite naturiste, toujours joyeuse et surtout pulpeuse à souhait. Elle faisait 1m72, 72 kilos brune, les yeux marrons, des formes magnifiques, un cul à tomber par terre et une poitrine… Surtout un 95e naturelle incroyable, je n’avais avant ces vacances jamais vu entièrement ses seins malgré ses décolletés plus qu’ouvert. J’avais fouillé dans ses affaires pour voir ses tailles de seins et regarder sur le net ce que ça pouvait donner à nue l’imaginant nue.

J’ai de nombreuses fois béni mes lunettes de soleil de vue sombre, cachant mes yeux à la mater de toute part pendant des heures. Quand certains aller sur internet pour se satisfaire seuls moi je fouillais son Facebook, Je comptais sur ses vacances pour espérer une opportunité inespérée jusqu’à présent.

Et enfin mon couple. Il y avait donc Julie, 26 ans, ma copine depuis plus de 5 ans. Notre couple allait bien dans l’ensemble malgré une activité sexuelle inévitablement déclinante depuis quelques temps, la routine s’installant. Elle était jolie assez fine avec quelques formes ou il fallait et assez classieuse. Très sérieuse, c’était la fille fidèle et posée qui voulait une vie de famille tranquille. Elle faisait 1m63, 54 kilos, un 90c bien rond et des fesses bien dessinés à la fois ferme et moelleux. Et enfin moi, 26 ans aussi.

Un physique quasi identique à celui de Thomas à la différence que j’étais châtain.

La villa était un peu reculée de la mer, c’était moins cher, et assez grande surtout. Deux grandes chambres à l’étage pour nos deux couples, en bas deux chambres une pour Elsa et l’autre pour Marc et Romain. Même si ce dernier dormait souvent dans le salon rentrant souvent tard. Il avait passé ses vacances souvent à part de nous, ne l’ayant pas beaucoup vu au final.

La première journée fut pour moi pleine d’espoir. Une fois arrivée à la villa, le temps de s’installer et de boire un coup histoire de faire un peu connaissance on est tous parti se mettre en tenue pour aller essayer la magnifique piscine.
Julie et moi sommes les premiers à nous installer sur les transats près de la piscine, rapidement rejoint par Amanda et Thomas. Nous avons vraiment un physique très similaire avec Thomas. J’en profite pour reluquer Amanda. J’ai toujours été un mateur, rarement acteur. En tout cas cet état des lieux me confirme qu’elle n’est pas du tout mon genre malgré un bon cul, elle manque de forme pour moi. C’est un peu malvenu de ma part étant donné que même si Julie a des formes, elle reste fine. Il faut dire que une fois en couple je me voyais prendre le risque d’essayer de retrouver une fille, n’étant pas un séducteur.

Romain et Marc sont ensuite arrivés ensemble. Ce dernier avait beau être plus imposant on ne le remarquait quasiment pas à côté de Romain qui avait une vraie prestance, il dégageait un charisme naturel. Je vis bien qu’Amanda et Julie, bien qu’essayant d’être discrètes ne pouvait s’empêcher de reluquer Romain de haut en bas Lui regardait vers nous mes ses lunettes m’empêcher de voir où exactement.
Elsa arriva enfin un magnifique ensemble de maillot de bain noir, très sexy puisque on voyait une bonne partie de ses seins et le bas était un string. Ses formes rebondissaient pendant qu’elle descendait les marches. Elle posa sa serviette sur son transat. Je ne l’avais toujours pas lâché des yeux. Puis demanda à Amanda :

« Si j’enlève le haut ça ne te gêne pas, je sais que t’es quand même un peu « protectrice, dit-elle en souriant
– Non pas de souci vas-y déjà je te connais donc je te fais confiance et puis Thomas je sais qu’il aime les petits seins ce qui nous différencie pas mal »
Les deux rirent, de mon côté en prévision, je me tournais sur le ventre. Elle détacha son soutien-gorge le retira, laissant apparaître deux énormes seins, mous, légèrement pendant… Je n’irais pas jusqu’à dire des pies de vache mais pas loin. Tout ce que j’aimais. Ma décision de me mettre sur le ventre fut très bonne. Je bandai presque instantanément.

Depuis toutes ces années où j’en rêvais les voilà enfin sous mes yeux. Je ne pouvais certes pas m’en approcher. Au bout de quelques minutes Thomas et Amanda montèrent chercher des affaires dans leur chambre, Elsa demanda à ma copine de lui mettre de la crème. Elle s’allongea donc sur le transat à côté de moi.

Je pus d’abord admirer son cul de très près, seul la ficelle du string m’empêchait une vue complète. Encore plus beau que je ne l’imaginais. Mon dieu qu’elle était bandante, je la baiserais pendant des heures si je pouvais. Heureusement que j’avais décalé mon transat j’avais une vue parfaite derrière mes lunettes de soleil, je faisais semblant de dormir.

Puis elle se retourna, ma copine étalant la crème partout pour arriver sur les seins. A mon grand regret elle passa très furtivement, on voyait bien qu’elle le faisait pour rendre service, aucun plaisir. Je pris tellement de plaisir que j’avais l’impression que la scène dura des heures alors qu’elle ne dura que deux minutes maximums.

Ce n’était que le début, le début parfait des vacances pour moi mais très vite les gens firent connaissance et beaucoup de choses se débridèrent.

La première journée fut courte, étant arrivés tard à la villa et le voyage avait fatigué tout le monde. Tout le monde se coucha assez tôt.

Le lendemain les esprits reposés les gens commencés à se décontracter, tout le monde faisant connaissance. Cela dit, je restais souvent seul dans mon coin, le casque vissé sur les oreilles. Je pouvais alors faire semblant de dormir pour mater en toute tranquillité.

Pour ne pas faire mon insociable j’allais dans la piscine, tout le monde s’y trouvant. Je montais sur une bouée, ma copine discutant avec Amanda, Thomas et Romain. De l’autre côté Elsa et Marc commençait à chahuter. Je décidais alors de barboter, lunettes de piscine sur les yeux pour bien voir sous l’eau.

Rapidement ils essayèrent de se couler mutuellement. A ce moment-là j’aurais rêvé d’être Marc. Personne ne me prêtait attention j’avais donc une liberté totale. Mais comme d’habitude liberté de voir. Je suis persuadé que la plupart de ses gestes étaient calculés tant à chaque fois qu’il tentait de la couler ses mains se baladaient sur le corps d’Elsa.

Un coup il chopait ses gros seins, passait sur sa chatte ou il arrivait à caresser ses fesses en essayent de l’attraper. J’avais beau m’être rincé l’œil la frustration me gagnait. Si j’avais mieux joué le coup ça aurait pu être moi à la place de Marc.
Vint le repas du midi, le groupe de ma copine alla faire à manger. En réalité ils allaient aider Romain qui allait cuisiner. Il n’était pas que bien foutu, il était aussi sacrément doué en cuisine. Les félicitations à son égard allant bon train. L’ambiance était vraiment détendue. L’après-midi fut calme jusqu’à la fin de journée où j’eus le droit à de nouveaux petit plaisirs.

Elsa trouvait qu’il faisait tellement bon qu’elle décida de se doucher dehors. La douchette de la piscine était cachée de la vue de la majorité derrière des feuillages mais en regardant bien on arrivait à voir quelque peu à travers. Sans gêne en plein milieu de sa douche, elle retira son string pour pouvoir bien se laver. J’eus donc à ce moment-là le plaisir d’apercevoir une bonne partie de son sexe. Il était taillé un triangle sur le bas ventre. J’aperçus aussi sa raie plus difficilement mais assez pour me contenter.

Encore une fois la soirée fut courte. Les gens souhaitant se lever tôt pour profiter de la journée du lendemain le plus longuement possible. Je montais me coucher avec ma copine. Je me rendis compte à ce moment-là qu’on n’avait pratiquement pas parlé tous les deux depuis le début des vacances. Trop tard elle s’est endormie. Je n’arrivais pas à dormir n’étant absolument pas fatigué.

Je descendais donc me poser au frais sur un transat dehors. Arrivée en bas des escaliers, je me stoppais net. J’entendais des gémissements, ainsi que des bruits de lits. Aucun doute ça provenait de la chambre d’Elsa. J’étais tout excité…

Mes vieux réflexes me gagnant je décidais de faire le tour de la maison à l’extérieur, espérant ne pas tomber sur des volets fermés. Il fallait faire attention la lumière de la Lune étant forte, mon ombre pouvait me trahir. Je me dirigeais donc en longeant les murs vers sa fenêtre. Je me disais que Marc avait vraiment bien joué le coup. Je pus enfin voir sa fenêtre, Bingo ! Je vis que les volets n’étaient pas fermés.

J’arrivais à me positionner tout en étant invisible de l’intérieur, pas de Marc ! C’était Romain en train de baiser Elsa en levrette. Il faisait claquer son cul en lui donnant des petites fessées. Ses seins valsaient dans tous les sens. Mon sexe n’était jamais rentré aussi vite en érection. Je me demandais comment il avait bien pu arriver à ses fins. Puis en y repensant je m’étais rendu compte qu’il avait été au centre de l’attention presque toute la journée, racontant sa vie, son métier passionnant le tout avec humour. Le mec agaçant en quelque sorte…

Le fait est que c’est lui qui baisait Elsa. Elle avait vraiment l’air de prendre son pied. Il la retourna et continua ses va et vient, pour finir par la faire jouir. Elsa mettant ses mains sur la bouche pour ne pas faire trop de bruit. Lui se retirant au moment d’éjaculer pour tout lâcher sur son ventre. Pour ne pas risquer de me faire prendre je décidais de remonter discrètement dans la chambre. D’autant que j’avais le plein d’images pour passer une très bonne nuit.

Ce fut tout le contraire. Certes j’avais plein d’images mais la frustration commençait à me gagner. L’insomnie m’aidait à enfin prendre mon courage à deux mains. Demain j’allais tenter une approche discrète et je verrais ce que ça donne.

Nous allons faire les courses ce lundi matin. On se sépare dans plusieurs magasins. De toute façon seul Marc et moi pouvons conduire car nous sommes sur les contrats de location des voitures. Je me retrouve avec Elsa, ma copine et Amanda. Les autres mecs étant restés entre eux dans un autre magasin. Chacun a une partie de la liste à faire. A un moment j’observe un grand métis baraqué qui va parler à Elsa. Il avait entendu qu’elle parlait français. Il l’a donc abordé, lui disant qu’il était lui aussi venus en vacances ici avec des amis. Pour finir je les vois s’échanger leurs numéros et se dire à bientôt…

On finit donc les courses et on se retrouve tous à la villa pour ranger le tout. Marc déballe alors 5 ou 6 bombes de chantilly. Les filles s’étonnent et lui demande pourquoi. Marc dis qu’on verra ce soir il a prévu un petit jeu avant d’aller en boite on va adorer.

Les gens veulent savoir mais il est catégorique on ne sera rien avant ce soir
La journée se passe sans que rien de spécial n’arrive. J’observe Romain et Elsa, ils font vraiment comme si de rien n’était c’est incroyable. Si je n’avais pas vu ça de mes propres yeux jamais je n’y croirais. Romain passant le plus clair de son temps avec Amanda et Thomas. Et de ce fait avec ma copine.

Le soir arrive Marc prépare sa fameuse petit pré-soirée. Il commence par faire toutes sortes de cocktails. Il met de la musique, nous fait boire enfin il prépare vraiment sa soirée en bite qu’il a prévu de se faire seul, personne n’ayant envie d’y aller ce soir.
Il annonce donc les règles de son jeu. Une sorte de jeu de la bouteille largement remanié. Chacun lance possède un dé et tout le monde le lance en même temps. Si des personnes ont le même chiffre alors elles ont un gage et ainsi de suite. Comme il y a des gens en couple il n’y a que 7 paliers, sinon il nous explique que ça va jusqu’à de la pénétration ! Voici les 7 paliers dans l’ordre croissant :
– Serrage de mains
– Check
– Bise
– Bisou esquimau
– Smack
– Roulage de pelle avec chantilly sur la langue d’une des deux personnes qui doit totalement disparaître
– Chantilly qui doit faire un chemin entre les deux tétons d’une des deux personnes (qui peut garder son soutien-gorge si elle le souhaite ou son tee-shirt), et la chantilly doit être bien sûr lécher entièrement. Amanda dit que ça ne l’intéresse pas, au grand regret de Thomas qui monte donc se coucher avec elle d’un regard désespéré. Le reste des gens, bien aidés par l’alcool certainement décide de jouer. Ce qui d’ailleurs m’étonne de ma copine.

La suite est ici.

Navigue dans cette catégorie

1 Commentaire

  1. Un début de soirée bien prometteur…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This